>> Retour au vidéos

Aerials
Réalisateur: Shavo Odadjian

Le bassiste reprend la caméra pour un clip radicalement différent de tout ce que le groupe a proposé jusqu'à présent dans la mise en image de leurs singles. En effet, Aerials a la particularité de présenter une histoire suivie tout le long de la chanson.

La vidéo débute dans un monde désertique, quasi extraterrestre, où est planté un chapiteau de cirque. Au centre de la piste, le groupe s'installe et commence à interpréter le morceau, espionné par un petit garçon dans l'ombre. Ce petit garçon a une malformation faciale très marquée le faisant ressembler étrangement à l'extraterrestre de Roswell ce qui fait penser qu'il appartient au cirque. En entandant la chanson, le garçon part dans un rêve...

Dans cette vision, le garçon est adulé par les foules et traine dans tout ce qui peut paraitre branché et fashion.
Prenant des poses branchées, trainant avec des bimbos siliconées, il signe des contrats importants, est sollicité par la presse et réclamé par le monde de la mode. Mais malgré cette vision "idyllique", le garçon n'est pas heureux d'être traité comme une bête de foire car il sait que son handicap est la cause de son adulation. Il est le centre de toutes les attentions pour ce que les gens voient à l'extérieur mais pas pour ce qu'il est à l'intérieur.

Le rêve se termine. Le cirque est vide, le groupe est parti. Malheureux par le rêve qu'il vient de vivre, le garçon sait qu'il ne sera sans doute jamais heureux dans sa vie et même son rêve de gloire et de célébrité. Il tombe au milieu de la piste, inanimé...

Ce clip est véritablement un OVNI dans la vidéographie du groupe, touchant des thèmes très émotionnels et révélant un nouvel aspect du groupe.