|-- Renaud Doucet - Total Addict n°6 (janvier 2003) -
Transcription : HxC


Devenu en l'espace de deux albums, LE groupe incontournable de ce début de millénaire, System of a Down profite de l'engouement qu'il suscite pour sortir un nouvel album constitué d'inédits et de raretés. Daron Malakian et Serj Tankian, respectivement guitariste et chanteur du groupe et fervents défenseurs de la cause arménienne, nous ont passé un petit coup de fil pour faire le point...


Total Addict : Tout d'abord, pouvez-vous nous dire quand vous avez commencé à bosser sur Steal This Album!, sachant que vous avez beaucoup tourné ces derniers mois?

Daron Malakian : La tournée du Ozzfest s'est achevée il y a environ deux mois, et dès que nous sommes rentrés chez nous, nous nous sommes mis à bosser sur cet album. À la base, nous ne souhaitions pas le sortir à tout prix, mais lorsque nous avons entendu les titres qui étaient disponibles sur le net, nous avons alors décidé de nous y replonger pour que les fans puissent disposer d'une version correcte avec une bonne production... Certains titres proviennent de nos toutes premières sessions d'enregistrement, et il était inconcevable pour nous de les laisser inachevés et non produits. Par ailleurs, nous n'avons considéré ces titres comme moins bons que ceux présents sur Toxicity... Nous avions simplement trop de chansons disponibles. C'est vrai que cette histoire d'Internet a très certainement accéléré les choses, mais ces titres étaient de toute façon destinés à sortir.

Serj Tankian : Au-delà de cette histoire d'Internet, nous avons décidé de sortir cet album pour une question de timing, car nous évoluons beaucoup, et il n'est pas évident que dans un ou deux ans, ces titres nous correspondent toujours, alors qu'aujourd'hui, ils ont tout à fait leur raison d'être.

Total Addict : Il y a donc certains titres qui proviennent des sessions de Toxicity. De quelles périodes datent les autres?

Serj: Innervision, Fuck The System, Pictures, Boom! et A.D.D. ont effectivement été enregistrés pendant Toxicity. Roulette a été composé avant même que ne sorte notre premier album. Honnêtement, je ne me souviens pas de l'origine exacte de chaque titre, certains sont vieux, d'autres plus récents, mais je répète que ce ne sont pas de vulgaires chutes que nous considérions moins bonnes, mais bien des morceaux dont nous sommes fiers, et que nous ne sortons que maintenant par manque de temps et, surtout, de place sur nos albums (rires)! Nous ne voulions pas sortir un double album pour Toxicity car il n'était que notre deuxième album...

Total Addict : Y a-t-il de vieux titres dont vous n'étiez plus vraiment satisfaits aujourd'hui et que vous avez retravaillés?

Daron : Oui bien sûr. Nous ne nous sommes pas contentés de les enregistrer et de les balancer comme ça (rires). Serj a beaucoup retravaillé ses paroles, et nous avons effectué un gros travail d'écriture musicale sur ces titres (accords, solo...), les rendant presque nouveaux à nos yeux. Nous avons également tout remixé et attaché beaucoup d'importance à la production de ces titres. Ce dont nous comme particulièrement fiers, c'est que cet album sonne vraiment comme du System of a Down version 2002. Personnellement, j'irais presque jusqu'à dire que Steal This Album! est plus puissant que Toxicity mais ça n'implique que moi (rires)...

Serj : Au niveau des textes, il est clair que ceux que j'avais écrits il y a quelques années, et qui correspondaient à quelque chose à ce moment, ne me parlent pas autant aujourd'hui. Il a donc effectivement fallu que je les réadapte. Mais en général, nous avons essayé de rester le plus proche possible des morceaux d'origine, car c'est ainsi que nous les avions conçus.

Total Addict : Étant donné que les titres proviennent d'époques différentes, n'a-t-il pas été un peu compliqué de maintenir une certaine cohérence tout au long de l'album?


Daron : Oui, je vois ce que tu veux dire, et c'est vrai que cela a nécessité du travail pour que l'album se tienne. Certains titres, comme Roulette, Mr Jack ou Ego Brain, qui sont des titres plus lents et très mélodiques n'avaient, à notre sens, pas leur place sur nos précédents albums. À l'époque du premier album, nous avions préféré y intégrer un titre comme Spiders, alors que Roulette était déjà composé... Mais depuis, avec un titre comme Aerials par exemple, qui figure sur Toxicity, nous pensons avoir amené notre public à ce côté plus mélodique de SOAD et c'est pourquoi il nous a semblé que le moment était venu de proposer ces titres à nos fans. Nous préférons faire les choses dans l'ordre, et ne pas brûler les étapes...

Serj : À la base, Roulette, qui est une chanson d'amour (rires), contenait une partie de batterie, et ce n'est que très récemment que nous avons décidé d'en faire un titre acoustique. Le plus dur lors de l'enregistrement fut de créer une réelle homogénéité. C'est en ce sens que Rick (Rubin) a vraiment fait un boulot formidable!

Total Addict : Vous considérez donc cet album comme un nouvel album de System of a Down?

Ensemble : Oui, sans hésitation ! Aucun doute sur ce point !

Total Addict : Pensez-vous que si vous n'aviez pas connu un tel succès avec Toxicity, vous auriez quand même sorti cet album?


Daron : La raison pour laquelle nous sortons cet album n'a rien à voir avec le succès, mais avec la présence de ces titres sur le net ! Et en même temps, si Toxicity n'avait pas remporté un tel succès, ces titres ne seraient probablement jamais apparus sur le net... Ce sont des questions auxquelles nous ne pouvons malheureusement pas répondre...

Serj : pour ma part, j'essaye de ne pas tenir compte de l'avis des gens. Tu sais, il y a des groupes qui sortent un album chaque année, alors qu'entre notre premier album et Toxicity, il s'est écoulé trois ans... Regarde Radiohead, ils ont enregistrés en même temps, mais ont décidé de les sortir avec un an d'écart, ce qui ne les empêche pas d'être différents, inspirés et originaux...

Total Addict : Reconnaissez quand même que certaines personnes peuvent imaginer que vous sortez cet album car vous savez que vous allez en vendre un wagon?

Daron : Ah, ah.... Les gens qui nous connaissent bien savent parfaitement que ce n'est absolument pas le cas... Et puis de toute façon, nous nous foutons royalement de ce que peuvent penser les gens ! Les titres sonnent comme de la merde sur le net, et c'est la seule raison pour laquelle nous sortons cet album !

Total Addict : Aujourd'hui, lorsqu'un album sort, il est généralement agrémenté de pistes CD-Rom, d'un livret avec des photos, et plein de choses en plus. Pourquoi avoir décidé de sortir l'album sans visuel, sans livret, en un mot, sans rien?

Daron : C'est un petit clin d'oeil à tous ceux qui l'ont volé sur Internet (rires). C'est une sorte de bootleg officiel, car tous ceux qui l'ont déjà récupéré sur le net n'auront rien de plus, si ce n'est que les versions du net sont à des années-lumière de la version officielle.

Serj : C'est l'idée de Daron de sortir l'album ainsi (rires)! Nous avons trouvé intéressant de faire les choses différemment...

Total Addict : Pensez-vous que certains fans du groupe ne considèrent pas Steal This Album! comme un nouvel album?

Serj : Je ne sais pas... À partir du moment où les morceaux sont bons, il n'y a pas de raison d'appréhender la réaction des fans, et je trouve que les morceaux sont bons...

Total Addict : Vous sortez l'album en édition limitée avec quatre pochettes différentes, chacune dessinée par l'un d'entre vous. Ça peut faire un peu cher pour les fans hardcore du groupe?


Daron : Nous ne voyons pas les choses de la sorte... Si certains veulent acheter les quatre, c'est leur problème ! Comme tu l'as dit, ces illustrations font l'objet d'une édition limitée, et nous l'avons fait avant tout pour le fun. Je suis moi-même collectionneur et ces éditions s'adressent aux collectionneurs.

Serj : À ma connaissance, les visuels seront disponibles sur le net, il sera donc possible de les télécharger sans pour autant acheter les quatre albums. Et puis, ce ne sont que des éditions limitées...

Total Addict : Vous n'avez pas eu de problèmes avec votre maison de disques par rapport au titre de l'album, Steal This Album! (Volez cet album)?

Daron : Non, absolument pas. Ils nous font confiance, car nous avons toujours fait les choses avec notre coeur. Nous ne sommes pas les Backstreet Boys, qui ne font QUE ce que leur dit de faire leur maison de disques (rires) ! Certaines personnes nous donnent des conseils, mais c'est tout !

Serj : Nous ne sommes pas les premiers à intituler une oeuvre de la sorte ! Cela a commencé dans les années 60, avec Abbie Hoffman qui a sorti un bouquin intitulé Steal This Book, dont est tiré le film Steal This Movie, puis un artiste dont je ne me rappelle plus le nom a sorti un disque intitulé Steal This Record... Et tu sais aussi bien que moi qu'aujourd'hui, il vaut mieux éviter de tout prendre au pied de la lettre...

Total Addict : Pensez-vous tourner pour cet album?

Daron : Nous ferons une tournée, mais nous ne savons pas encore quand. Mais nous avons déjà joué certains de ces morceaux sur scène...Nous avons récemment joué Innervision, Fuck The System... Il y a deux ans, nous avons donné un concert caritatif pour le génocide arménien, et nous avions joué Boom et Pictures qui datent des sessions de Toxicity... Nous venons de terminer l'Ozzfest, et nous n'avons encore rien planifié pour le moment.

Total Addict : Daron, comme sur Toxicity, tu es crédité de producteur aux côtés de Rick Rubin. Quel est ton rôle dans l'élaboration d'un album?

Daron : Je compose beaucoup et je sais comment SOAD doit sonner. Je participe beaucoup au processus de création de notre son. Je me repose évidemment beaucoup sur Rick, qui me guide, mais qui me laisse en même temps prendre beaucoup de décisions. Rick est probablement le meilleur producteur actuellement, et je pense que si nous ne bossions plus avec lui, c'est moi qui m'occuperais de la production. Il est le seul à avoir réellement compris le groupe. Il a un tel recul et une telle expérience que je me sens vraiment en confiance avec lui.

Total Addict : Il semblerait que vous allez bientôt sortir un CD-DVD live. Qu'en est-il exactement?


Daron : Nous n'avons encore rien enregistré, nous sommes concentrés à fond sur Steal This album!. À mon sens, notre prochaine échéance sera l'album suivant qui pourrait sortir fin 2004.

Serj : Ce serait une bonne idée d'enregistrer un show en Arménie et pourquoi pas le sortir en DVD, pour une juste cause. J'aimerais vraiment que le groupe aille jouer là-bas, car cela représenterait beaucoup pour nous...

Total Addict : Vous avez été récemment nominés aux Europe Music Awards dans la catégorie "Best Hard-Rock Performance", et c'est Linkin Park qui a remporté le prix. Est-ce que cela représente quelque chose pour vous?

Daron : Je préfère ne pas gagner, car nous ne faisons pas de la musique pour gagner quoi que ce soit ! Qui sont ces personnes qui votent ? Pour moi, ça rime à rien ! C'est un peu comme si je me mettais à pleurer, et que des gens me disaient : « Wouah, tu pleures vraiment bien ! Tiens, voilà un Award. » C'est n'importe quoi ! Je ne vois pas comment on peut comparer des groupes qui ne font pas la même musique... Linkin Park fait très bien du Linkin Park, et nous, nous faisons très bien du System of a Down... C'est tout ce que je retiens...

Serj : Je ne savais pas non plus, et je m'en fous. Cela ne représente rien à mes yeux.

Total Addict : Serj, peux-tu nous dire quelques mots sur ton label, Serjical Records, et toi, Daron, as-tu des projets à côté de SOAD?

Serj : Eh bien c'est vrai que j'ai beaucoup de projets par l'intermédiaire de ce label. Le premier sera celui issu d'une collaboration avec un percussionniste et multi-instrumentiste arménien, Arto Tuncboyaciyan et devrait sortit aux alentours de mars 2003. Mon objectif est de promouvoir une musique originale, pas forcément commerciale, et d'encourager des artistes qui ont des choses à dire.

Daron : Pour ma part, je travaille actuellement sur un projet parallèle avec Casey Chaos de Amen. Nous bossons sur des titres, une sorte de mix entre son monde, fantastique et extrême, et le mien, celui d'un song-writer. Ce sera quelque chose de très primaire, mais avec un vrai travail d'écriture, un peu comme quand Iggy Pop a bossé avec David Bowie (rires). Je vais également produire l'album de Bad Acid Trip, qui sortira sur le label de Serj. Nous sommes assez occupés en fait (rires)!

Total Addict : Le 15 novembre est sorti aux États-Unis un film sur le génocide arménien. Dans quelle mesure êtes-vous investis dans sa réalisation?

Serj : Ce film est sorti en France il y a environ deux mois ! C'est un film du réalisateur Atom Egoyan qui s'appelle Ararat. J'ai personnellement défendu le film en répondant à la presse et à la radio ici, à Los Angeles. J'aimerais vraiment bosser avec lui dans le futur, sur une BO ou sur l'écriture d'un scénario. C'est vraiment quelqu'un d'exceptionnel.

Total Addict : Daron, je sais que tu es un gros fan de Slayer... Comment as-tu réagi quand ils vous ont proposé d'ouvrir pour eux à la sortie de votre premier album?

Daron : Ce fut un vrai honneur ! Tu imagines toi, Slayer qui te propose de partir en tournée avec eux ? C'est un peu comme quand nous avons joué avec Metallica, lorsque James (Hetfield) s'est blessé... Ma vie est vraiment incroyable (rires) !

Total Addict : Quels titres de Metallica avez-vous joué avec eux?

Daron : J'ai joué Master of Puppets, Sanitarium et One.

Serj : J'ai également chanté un ou deux titres, mais je ne me souviens plus lesquels...

Total Addict : Daron, y-a-t-il certains de leurs morceaux que tu as eu du mal à jouer?

Daron : Metallica est un des groupes avec lesquels j'ai appris à jouer de la guitare, et la plupart des titres qui figurent sur « ...And Justice For All » sont très délicats à jouer. Je me rappelle que j'ai eu beaucoup de mal à tenir la cadence sur la fin de One...

Total Addict : Avez-vous encore des titres sous le chapeau que vous pourriez sortir sur un Steal This Album! 2?

Daron : (rires) Oui, nous en avons encore quelques-uns, mais nous ne les sortirons pas. J'ai également une quinzaine de titres prêts pour notre prochain album, et lorsque le moment viendra d'enregistrer, nous aurons encore plus de morceaux que pour Toxicity (rires) !

-- Haut de page --